voyage moto

Comment organiser un voyage en moto ?

Comment organiser des vacances à moto

 

Les vacances à moto peuvent être l’une des meilleures façons de profiter de votre temps libre pendant l’été. La liberté, le confort et l’organisation réduits au minimum peuvent augmenter exponentiellement la qualité de vos vacances par rapport aux méthodes plus traditionnelles. C’est pourquoi il est de plus en plus fréquent de voir des expéditions de motocyclistes sur nos routes pendant l’été. Dans tous les cas, même un tel voyage nécessite une planification intelligente et toute une série de mesures pour gérer votre itinéraire en toute tranquillité d’esprit et sans mauvaises surprises.

 

Précautions techniques

Tout d’abord, une bonne révision de votre véhicule est essentielle ; alors que dans l’utilisation ordinaire de votre vélo, nous nous attaquons à des itinéraires qui ne sont jamais trop loin des lieux que nous connaissons et qui nous permettent d’avoir toujours une assistance à portée de main, en cas de vacances, devant nous déplacer de lieux qui nous sont familiers, il est utile de s’assurer que notre véhicule est dans le meilleur état possible, qu’il n’y a pas de problèmes latents et que les pièces les plus exposées à l’usure (pneus, freins, pièces électriques) sont en bon état ; autrement, même une intervention qui, dans la vie de tous les jours, serait facile à résoudre, risque de se transformer en un inconvénient très exigeant.

A cet égard, il est bon d’emporter avec vous un équipement minimum d’outils qui peuvent être nécessaires pour des interventions mineures, ainsi qu’une fourniture de pièces de rechange pour les pièces les plus exposées aux dommages. Un autre élément de base est une bonne organisation de la capacité de charge, qui doit être mis en œuvre avec l’utilisation de sacs réglementaires, ceux-ci devront aller exploiter tous les crochets disponibles, à savoir ceux du couvercle de la citerne (qui peut être jusqu’à quatre) et ceux à côté de la selle (généralement deux). Ces accessoires nous permettent d’augmenter considérablement la capacité de charge du véhicule, ce qui nous permet de transporter tout ce qui est indispensable pour des vacances. Cependant, une répartition équitable et uniforme des masses est essentielle ; en effet, tout déséquilibre entre les deux côtés du vélo ou entre l’avant et l’arrière entraînerait certainement une grave dégradation de la stabilité et de la tenue de route, ce qui entraînerait un risque élevé pour le conducteur et tout passager.

 

Partager son voyage

Toujours au sujet des passagers, un autre élément très important est la connaissance de la personne qui partagera la route avec nous ; l’habitude des longues distances et l’harmonie avec le pilote sont essentielles pour le succès d’un voyage. Partager une moto, en effet, implique une grande compréhension, le plus grand partage du temps possible (capacité à parcourir de longues distances, besoin de pauses, etc….) sans quoi le voyage risque d’être perturbé et continuellement interrompu.

De plus, il est essentiel que le pilote et le passager partagent le même style de conduite, afin qu’ils n’aient pas un style trop sportif en présence d’un passager qui n’est pas habitué aux routes à forte adrénaline. Une autre forme de compréhension nécessaire est qu’entre les différents participants, en fait, chaque motocycliste a son propre style de conduite, ses goûts dans le type et le choix des routes, son temps. Dans le cas du transport maritime en entreprise, il est donc certainement essentiel de trouver un accord avant le départ, afin que le voyage soit adapté aux besoins de tous et ne risque pas de se transformer en une expédition désorganisée ou en une situation dans laquelle, si certains apprécient un voyage à leur goût, pour d’autres, ce n’est qu’une source de fatigue et de stress. Pour cette raison, une bonne planification et l’harmonie entre tous les participants est utile.

 

Planifier les itinéraires

La planification de l’itinéraire doit répondre à différents besoins : outre le besoin susmentionné de mettre en commun les caractéristiques et les goûts des différents participants et de leurs passagers, il existe d’autres besoins auxquels elle doit répondre.

Tout d’abord, il doit être suffisamment connu pour permettre un voyage sans soucis excessifs et sans esclavage au navigateur, afin qu’il soit possible de profiter du voyage et des paysages sans être trop absorbé par des préoccupations pratiques. Un autre élément fondamental est la difficulté : l’itinéraire ne doit pas être trop stressant ou exigeant, mais doit être calculé de manière à être très impliqué sans forcer les conducteurs à donner de la profondeur à leurs compétences et à leur énergie, ce qui risquerait de transformer un moment de récréation en une situation d’engagement fort.

En ce qui concerne le paysage, l’itinéraire doit être planifié de manière à optimiser autant que possible l’itinéraire des lieux significatifs. En fait, en général, le même endroit peut être atteint par différents itinéraires, certains plus confortables et ordinaires, d’autres moins habituels mais cachant plus de beauté naturelle et des endroits intéressants. Dans le cas de vacances, donc, n’étant pas pressé d’atteindre un lieu dans les plus brefs délais, vous avez la possibilité de prendre ces routes qui, tout en étant hors limites, vous permettent de découvrir des paysages que vous ne pouvez pas voir tous les jours.

 

Vêtements

Enfin, il est nécessaire de prendre un soin particulier des vêtements ; d’une part, il est nécessaire de prendre soin de l’aspect purement moto, à savoir tous les vêtements et accessoires qui vous permettent d’affronter un voyage confortable et sûr, tels que des vêtements confortables et durables qui sont pratiques pour les longues distances ; des gants qui doivent offrir protection mais aussi confort ; des vestes avec des protections qui vous permettent d’être en sécurité en cas de chute ; le casque essentiel, qui doit être en bon état, de la bonne taille et suffisamment confortable pour les longues distances.

D’autre part, il faut tenir compte des conditions météorologiques changeantes auxquelles on est constamment exposé sur les deux roues. Nous devrions donc avoir des vêtements qui peuvent être adaptés aux conditions climatiques du moment, de la chaleur, du froid, à la pluie, avec un approvisionnement adéquat de vêtements imperméables à la pluie. Les conditions du vélo, l’harmonie avec les compagnons de voyage, l’itinéraire et les vêtements sont donc les éléments essentiels pour une expédition réussie, qui garantit le plaisir et la détente : avec une bonne organisation et en tenant compte de tous les éléments exposés, il sera possible de faire un voyage sans le confort des quatre roues ou des voyages organisés, mais sans manquer aucun élément essentiel, tout en profitant de l’adrénaline que seule une expédition centaure peut garantir.

f }