Systèmes de ventilation mécanique contrôlée sur une maison.

Créer un environnement confortable, c’est aujourd’hui l’un des principaux objectifs que vous visez lors de la conception d’une maison. Le confort est obtenu par l’utilisation de matériaux thermiquement isolants, évidemment de bonne qualité et l’utilisation de portes et fenêtres d’excellente qualité.

Tout cela se traduit par une plus grande efficacité dans nos maisons et donc par des économies économiques en termes de gestion et d’entretien.

Mais l’environnement dans lequel nous vivons ne doit pas être complètement hermétique, car la vie quotidienne implique la production d’odeurs et de vapeur causées par la présence humaine et il est donc nécessaire de promouvoir un bon échange d’air par un système de ventilation approprié.

Quelques types de polluants pour l’environnement ?

Lorsque nous parlons de polluants, nous faisons référence à tous ceux que nous pouvons détecter dans la vie quotidienne et qui peuvent être perceptibles ou cachés.

Cliquez ici si vous souhaitez connaitre les meilleures astuces pour votre maison.

Il s’agit des odeurs de cuisine, des vapeurs d’eau dans l’air ou à usage domestique, par exemple la vapeur de la douche ou de la cuisine, le tabac et les fumées de cuisine, les insectes, les poils et poussières produits par les animaux, le pollen, les composés organiques volatils (COV), qui sont présents dans les produits de nettoyage domestiques et dans la composition de certains matériaux de construction, le monoxyde de carbone CO provenant de certains systèmes de chauffage.

Pour réduire tous ces polluants, il faut ouvrir les fenêtres, ce qui entraînerait la formation d’un échange d’air et donc une ventilation à l’intérieur de la pièce, mais aussi un gaspillage de chaleur.

Le VMC

Si nous décidions d’adopter un système de ventilation automatique capable d’assurer l’échange physiologique de l’air, nous pourrions avoir un contrôle parfait de la situation, sans avoir à nous soucier du nombre de fois et à quelle heure de la journée pour ouvrir la fenêtre.

En effet, avec un système de ventilation mécanique contrôlé par VMC, nous aurions calibré les dosages d’air et donc une économie d’énergie, nous n’aurions plus ces courants d’air gênants causés par l’ouverture de la fenêtre et en plus nous aurions de l’air frais et propre à tout moment sans bruits externes et internes, en plus, nous éliminerions le problème de moisissures qui se forment sur les murs et plafonds.

Si le système de ventilation est dimensionné et installé correctement, nous pourrons maintenir des conditions thermiques et hygrométriques idéales à l’intérieur de notre appartement sans avoir un impact significatif sur le coût du chauffage.

Évidemment, la chose change d’un environnement à l’autre : si c’est particulièrement humide, il faudra une plus grande quantité d’énergie pour le chauffer car les murs humides ont tendance à disperser plus d’énergie de par leur nature.
Sur la surface des murs, en présence d’une forte humidité due à la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur, il y a ce qu’on appelle la condensation de surface, la cause principale des maladies de construction, ainsi qu’un environnement malsain.

Calcul des besoins en ventilation

Pour que le système de ventilation contrôlée soit efficace à 100%, il est nécessaire de le dimensionner correctement ; pour ce faire, vous pouvez compter sur un technicien compétent, également parce qu’il y a de nombreux aspects à considérer lors de la conception d’un système de ce type.

Tout d’abord, il existe une méthode de calcul qui est définie par les normes et qui permet de calculer le débit de ventilation pour qu’il soit continu, afin d’obtenir une bonne qualité d’air intérieur.
Le dimensionnement tient également compte des dispersions liées à la ventilation, provoquées par l’ouverture des fenêtres, ainsi que de la taille du local à ventiler et de sa fonction.

f }